logo

Les pages web d'Images Éducation sont inaccessibles sur écran smartphone, veuillez vous connecter sur un ordinateur

Télécharger le tableau comparatif


• Quels enjeux pour la Une ? Après un spécial Charia Hebdo en novembre 2011, Charlie Hebdo publie à nouveau en septembre 2012 des caricatures sur le prophète Mahomet. Charb à cette occasion affirmera : « Je n’appelle pas les musulmans rigoristes à lire Charlie Hebdo, comme je n’irais pas dans une mosquée pour écouter des discours qui contreviennent à ce que je crois » ; « Si on reçoit des insultes, c’est parce que Charlie Hebdo est sorti du contexte "kiosque" et qu’il a été montré sur internet et qu’il touche un public plus large que d’habitude ».

Charlie Hebdo est en effet est un journal de gauche hebdomadaire, traditionnellement satirique. Destiné à faire réagir le lecteur, par le rire et par la provocation, la satire est un mode intéressant en ce qu'elle suppose une réaction du destinataire, par rapport à un sujet d'actualité. Pour autant, on peut l'observer dans cette citation, les Unes à l'image de Charlie Hebdo ne sont pas destinées à tout le monde. Dans notre cas, nous avons choisi un sujet d'actualité, une caricature mais moins provocatrice que celles effectuées sur l'Islam. Ce thème de l'adoption par les couples homosexuels touche notamment les adolescents. Nombre d'entre eux vivent en effet déjà au sein de familles homosexuelles. Pour autant, de la même manière que dans le cas des caricatures de Mahomet, si les adolescents sont concernés par ces images, ils n'en sont pas les destinataires. Charlie Hebdo ne fait pas d'étude de public et imagine son lectorat à l'image de son personnel. Or un dessin faisant la Une de Charlie Hebdo est amené à être vu par ce public, peu habitué à lire ce journal, dans les kiosques, sur internet, ou encore au sein de leurs foyers.

Quelles peuvent être leurs réactions face à cette Une du 30 Janvier 2013 ? Sont-elles celles anticipées par Charlie Hebdo, Charb et son équipe de diffusion ? Les adolescents comprennent-ils, saisissent-ils le sens du message ? Et qu'imaginent t-ils que les producteurs-diffuseurs ont voulu leur transmettre ?

Les Unes font partie de notre culture visuelle, elles doivent attirer le lecteur, refléter le journal, et celles de Charlie Hebdo font l'objet d'un intérêt et d'une médiatisation toute particulière. Les adolescents restent souvent en périphérie d'un débat qui les concerne en tant que futurs citoyens. Il semble donc particulièrement important pour eux de prendre connaissance des arguments, et de développer un regard critique sur les images médiatiques diffusées pendant ce débat.