logo

Les pages web d'Images Éducation sont inaccessibles sur écran smartphone, veuillez vous connecter sur un ordinateur

réception

Reception

Elsa, Céline et Lucie sont trois élèves de 3ème du Collège Saint-Michel de Picpus à Paris. Elles ont entre 13 et 14 ans. Elles ont été interviewées par Juliette Hage le dimanche 15 avril 2018.

  1. PREMIÈRE PRÉSENTATION DU DOCUMENT

Céline DUMONT :

  • Je n’avais jamais vu cette image
  • Intéressant, j’aimerais bien voir l’exposition
  • INdifférence
  • Pourquoi avoir choisi différent thème pour la même exposition
  • Sur l’image il y a un jardin en en arrière plan, un chariot avec des personnes dedans (famille), il fait beau. Je pense que cette image représente une exposition sur l’histoire de la voiture.

Lucie Hage :

  • Je n’ai jamais vu cette image
  • Je n’ai pas compris directement que c’était une pub pour un musée
  • Je n’ai pas trouvé cela très drôle → indifférent
  • J’ai trouvé qu’il prenait les enfants pour des “idiots” comme s’il fallait les forcer
  • C’est un tableau, une famille dans une prairie. Le message “ni fast ni furious” est contraire au tableau puisque cet endroit est reposant.

Elsa Clément :

  • Non je n’ai jamais vu cette image
  • Destinée aux enfants : pour faire la promotion du musée d’Orsay
  • Je n’ai pas ressenti d’émotions spéciales en la voyant
  • J’ai essayé de comprendre l’image
  • Sur cette image, il y a un texte. Ce qui m’a le plus marqué est “Ni fast ni furious”. Il y a également un homme. Sa signification principale est sûrement de ne pas faire regarder tout et n’importe quoi aux enfants.

B. SECONDE PRÉSENTATION DU DOCUMENT

LES ÉCARTS DE COMPRÉHENSION

Juliette : Maintenant que vous pouvez regarder cette image sans limite de temps / maintenant que vous avez revu le film, est-ce que vous le comprenez de la même manière que la première fois ? Est-ce que sa signification a changé ?

Si c’est le cas, quelles sont les différences entre la première et la seconde vision ?

Selon vous, quelle est la signification de cette image, de ce film ?

Lucie : Pour “ni fast ni furious”, je croyais que c’était pour montrer une ambiance calme, on voit un tableau reposant, alors que Fast and furious renvoie à la vitesse, c’est un blockbuster… Mais en fait l’image elle parle plutôt de la voiture, non ?

Céline : Moi j’ai vu ça en premier, je me suis dit que c’était pour une exposition sur l’histoire de la voiture.

Elsa : Quand j’ai lu “ni fast ni furious”, j’ai pensé que c’était pour expliquer aux enfants qu’ils doivent faire attention à ce qu’ils regardent. Mais j’avais pas vu vraiment ce qu’il y avait dans le tableau, avec le cheval devant. Mais après je n’arrive toujours pas à savoir ce que ça veut dire.

Juliette : Qu’est-ce qu’elle veut dire cette image pour vous ?

Lucie : Elle parle d’une exposition sur les voitures.

Céline : Moi aussi, je pense.

Elsa : Moi j’ai pas compris ça. Je pensais que c’était pour les enfants.

Lucie : En même temps, je comprends pas le lien avec les autres affiches du coup.

Céline : A part que ça parle des centres d’intérêt des enfants… Pour ramener le plus de personne  je pense.

SIGNIFICATION ET COMPREHENSION

Juliette : aviez-vous tout compris de cette image ?

Céline, Elsa, Lucie : Non.

Juliette fait défiler toutes les images pour voir si certaines sont plus évocatrices que d’autres.

Celle sur les dessins animés :

Céline : Ca doit être sur l’histoire des dessins animés.

Elsa : Aucun rapport avec la première.

Celle sur l’art pompier :

Elsa : Je la comprends pas, les gens ont l’air heureux autour de quelqu’un qui serait un pompier. Mais il n’a pas l’air du tout d’un pompier. Mais en même temps le texte parle d’un pompier, bizarre…

Lucie : Celle-ci est beaucoup moins claire que les autres.

Juliette : Si je comprends bien vous avez du mal à comprendre la cohérence entre toutes les images ?

Céline, Elsa, Lucie : Oui !

Juliette : Est-ce qu’il y a des détails que vous n’aviez pas remarqués et que vous voyez maintenant ?

Céline : Pour celle des dessins animés, j’avais pas vu qu’on voyait la décomposition du mouvement.

Elsa : Moi non plus, je me suis surtout concentrée sur les textes.

Céline : Ah oui ? Moi l’inverse, d’abord l’image.

Lucie : Moi, surtout le texte, l’image ça vient après. Mais celle sur les dessins animés je ne comprends pas vraiment ce qu’elle dit.

Juliette : Pensez-vous qu’on peut comprendre le message de l’image au premier coup d’oeil ?

nous reprenons la première image (ni fast ni furious).

Lucie : Non, j’ai toujours pas compris l’image d’ailleurs donc au premier coup d’oeil non…

Juliette : Qui sont les personnages dans cette image ?

Lucie : La famille qu’on voit sur le tableau ?

Céline : Oui je pense ça aussi.

Elsa : Oui, c’est une sortie en famille.

Juliette : Est-ce que l’un des personnages vous touche, vous parle, plus qu’un autre ?

Elsa : Ceux qui sont au premier plan je pense. C’est ceux qui attirent en premier le regard.

Juliette : Est-ce que le texte et l’image vont bien ensemble ? Je vais poser la question pour toutes les images.

pour ni fast ni furious :

Elsa : Oui, on comprend qu’il y a un rapport entre Fast and Furious et les voitures.

pour les dessins animés :

Elsa : Oui, même chose.

pour les nus :

Lucie : Oui.

Céline : En gros, les textes vont à chaque fois avec les images mais regroupés tous ensemble on ne comprend pas de quoi ils parlent.

pour l’art pompier :

Céline : Bah elle c’est vraiment la seule bizarre. Pour les autres on comprend bien le lien, pour les sales gosses par hasard, c’est clair. Mais le pompier ? Pas compris. On voit un homme en armure quoi…

Elsa : C’est un soldat ?

Lucie : Je pense juste qu’on ne connaît pas cette référence.

INTENTIONS ET OBJECTIFS DE COMMUNICATION

Juliette : A votre avis, qui communique au travers de cette image ? C’est clair pour vous ?

Elsa : C’est pour le Musée d’Orsay, je l’ai lu à la première lecture.

Juliette : Les deux autres, vous aviez compris vite ?

Lucie : Oui en lisant le texte.

Céline : Oui et comme on voit que c’est un tableau, ça nous semble logique.

Juliette : Et qui est-ce qu’ils visent comme public ?

Céline : Les enfants.

Elsa : Peut-être toute la famille parce que les enfants ne vont pas y aller tout seuls. Du coup, c’est sûrement pour les adultes aussi.

Juliette : Et le message ou la cause qu’ils veulent diffuser ?

Lucie : Ils veulent inciter les enfants à aller au Musée d’Orsay.

Elsa : Qu’ils ne soient pas trop sur leur téléphone mais qu’ils aillent au musée.

Lucie : Oui d’ailleurs on a l’impression qu’ils se sentent obligés de parler de dessin animé pour pouvoir parler aux enfants…

Juliette : Tu veux dire qu’ils utilisent des sujets alléchants pour s’adresser aux enfants ?

Lucie : Oui, voilà.

Elsa : Oui, la 3D par exemple.

Juliette : Et qu’est-ce qu’ils attendent, à votre avis, comme réaction des “gens” ?

Elsa : Peut-être qu’on s’arrête et qu’on essaie de comprendre.

Céline : Moi personnellement quand je suis dans le métro je ne m’arrête presque jamais devant une affiche…

Elsa : Si elle m’intrigue, en général je m’arrête. Mais pour celle-ci je ne me serais pas arrêtée.

Lucie : Moi je me serais arrêtée devant celle qui parle des nus, peut-être…

Céline : Ah oui ? A la limite moi ça serait plutôt celle sur les “sales gosses”.

Elsa : Moi je comprends pas ce qu’elle transmet comme message celle sur les “sales gosses”.

Juliette : A votre avis, est-ce que c’est réussi, efficace et pourquoi ça marche ou, au contraire, ça ne marche pas ?

Elsa : Ils ont écrit en lettres capitales donc ça donne envie de lire. Après est-ce que c’est ça qui fait que ça marche…? Je ne sais pas.

Lucie : Je crois que ça ne marche pas. Leur but c’est d’inciter les enfants mais si nous-mêmes nous n’arrivons pas à comprendre la publicité… c’est râté !

Elsa : Et il y a trop de choses, on ne sait pas où regarder.

Lucie : Oui et surtout on comprend pas l’objet de la publicité.

Juliette : Donc ça n’est pas réussi ?

Elsa, Céline, Lucie : Non…

IMPACT ET CHANGEMENT

Céline : J’ai l’impression que ça vise un public vraiment très jeune. Des enfants de 10 ans quoi… Mais si nous on n’arrive pas à comprendre ces images alors un enfant de 10 ans…

Lucie : Oui, les pompiers j’ai toujours pas compris.

Céline : Bon après, celle sur les “rois et princesses”, les petits peuvent comprendre. En fait, le public dépend de chaque affiche.

Elsa : Pour “ni fast ni furious” par exemple, je comprends qu’il y a un jeu de mots mais je le comprends pas vraiment ce jeu de mots.

Juliette : A votre avis, qu’est-ce qui pourrait être amélioré ?

Lucie : Les textes.

Céline : Oui les images ça va encore.

Juliette : Pensez-vous que c’est utile de montrer ça ?

Lucie : Oui parce que l’idée d’inciter les enfants au musée est bonne. Mais en même temps, c’est vrai que ça parle surtout aux parents.

Juliette : A votre avis, est-ce que cette image peut changer des habitudes, des comportements, des idées des gens ? Par exemple ici, si je reprends ce que vous dites, est-ce que ça va inciter les familles à venir au musée ?

Elsa : Peut-être que ça peut intriguer les familles et que du coup elles auront envie d’y aller.

Juliette : Et les jeunes de votre âge ?

Elsa : A part si on aime vraiment le musée, c’est pas un endroit où on irait de nous-mêmes… Du coup je ne pense pas.

Lucie : Oui et moi je trouve que c’est quand même trop enfantin donc je me sens pas concernée.

Juliette : Est-ce que les jeunes de votre âge peuvent changer après avoir vu cette image ? Vous, par exemple ?

Elsa, Céline, Lucie : Non !

Céline : En plus je trouve que c’est un peu moralisateur, pour revenir à ce qu’on disait quand on expliquait que ça parlait aux parents. Finalement, c’est un peu “forcez vos enfants à aller au musée…”. Je le comprends un peu comme ça. “Emmenez” c’est un impératif donc c’est vrai que ça fait penser à un ordre.

Juliette : A votre avis, qu’est-ce que le “communiquant” pense que vous allez comprendre et penser de son image ?

Céline : Déjà c’est bizarre parce que nous l’image on ne l’a pas comprise, du coup on ne sait pas ce qu’il a voulu faire passer comme message.

Elsa : Oui je suis d’accord, vu que nous on comprend pas, c’est un échec.

EDUCATION A L’IMAGE ET AUX MEDIAS

Juliette : Est-ce que ça change votre manière de percevoir l’image maintenant que vous l’avez étudiée de plus près ? Est-ce que vous avez aimé en discuter ?

Lucie : Oui ça change, forcément. En plus on découvre l’avis des autres.

Céline : Oui c’est intéressant d’écouter les points de vue des autres, on se fait un avis en fonction de ce que les autres nous disent.

Juliette : Est-ce que cette discussion va influencer votre relation aux images en général et comment ?

Elsa : Peut-être. Ca me donne envie de faire plus attention aux images autour de moi, celles que je pense comprendre mais en fait je suis peut-être à côté de la plaque.  Les affiches dans le métro par exemple.

Juliette : Est-ce que vous trouvez important de développer l’éducation aux images à l’école ? Et l’éducation aux médias ?

Céline : Oui nous on le fait déjà au collège. On étudie des tableaux surtout.

Elsa : Oui c’est important.

Lucie : Je pense aussi. On voit pas une image de la même manière quand on a pris le temps de la comprendre. D’autant plus qu’en général les jeunes sont très influencés par la pub donc c’est vrai que c’est important de bien les comprendre pour éviter les faux-sens.

Elsa : Oui, ca serait bien d’y consacrer quelques heures de cours mais pas non plus beaucoup !

Juliette : Merci à vous trois !